lundi 29 septembre 2014

Diaporama du TOUR DE FOOT (Deuxième partie)

Voici, en photos, la deuxième partie de notre périple cyclo-footballistique, de Sochaux, dans le Doubs, à Luc en Diois dans la Drôme.

mardi 23 septembre 2014

Diaporama du TOUR DE FOOT (Première partie)

Le Tour de Foot, ce fut plus de 4000 Km de vélo, quelques belles rencontres, quelques heures de selle (près de 200 !), beaucoup de rigolades, des litres de sueur répandues sur les routes de France, quelques engueulades, 22 cols franchis (Je parle des cols répertoriés par la Confrérie des 100 cols, tant pis s'il y a des faux cols) et à propos de faux-cols, ce fut aussi quelques litres de bière avalés. Ce fut aussi un vélo volé. Et c'est également 1000 photos tirées tout au long de ce périple. J'ai commencé aujourd'hui à réaliser un diaporama avec ce "matériel". Un diaporama en plusieurs parties (5 sans doute).
En exclusivité mondiale, voici le tome 1 !

samedi 20 septembre 2014

Le Tour de FOOT : les maillots sont en vente

Le but de notre Tour de FOOT était de récupérer des maillots de joueurs de foot pour les vendre au profit de l'association LE RIRE MEDECIN, et bien ça y est, nos 23 maillots sont en vente (aux enchères) sur Ebay depuis ce soir et pour 9 jours.
Nous avons même un maillot cycliste dédicacé : celui de l'équipe Bretagne Séché, offert par Pierre-Luc Périchon que nous avions eu le plaisir de rencontrer à Ambérieu. Merci à lui ! J'espère que le lien fonctionne...
http://r.ebay.com/r0JLI8

mardi 16 septembre 2014

La rentrée, c'est fini... aussi...

J'ai bien aimé ce dessin de Wozniak paru dans le Canard enchaîné du 10 septembre pour illustrer la critique du film de Delépine et Kervren "Near Death Experience" avec Michel Houellebecq dans le rôle principal. Très bonne critique au demeurant.
Mais comme d'habitude en cette période de rentrée, étant assez occupé (pas débordé, quand même, faut pas exagérer...), je n'aurai sans doute pas le temps d'aller le voir. 
Par contre je prends le temps de faire un peu de... vélo et je délaisse donc toujours ce blog ! Nous avons ainsi parcouru 110 km en tandem samedi dernier, prenant le temps de pique-niquer dans l'Aisne où une petite fille, fort intriguée par notre drôle de machine, nous souhaita : "Bons kilomètres !". Nous nous sommes également arrêtés  aux "Délices de l'Abbaye", restaurant salon de thé à Orbais (Marne) charmante adresse dont j'ai déjà parlé ici, pour un goûter gourmand.
Et, en plus du tandem, j'ai ressorti le vélo de mon boucher pour sillonner les routes de Far-east parisien.
Ce qui me permet de faire des découvertes, pas toujours agréables, comme ces routes fraîchement "rénovées" . Alors que certaines routes restent dans un état LAMENTABLE, d'autres qui n'étaient pas forcément les plus abîmées, sont revêtues de couches épaisses de gravillons. La Seine et Marne restera donc pour le cycliste que je suis, le département ayant les routes parmi les plus POURRIES de France (et je sais un peu de quoi je parle...) 
Un autre découverte, depuis le printemps est la construction dans notre région d'un gazoduc. Voici ci-dessous le communiqué de presse de GRDF :


"Long de 310 km environ et d’un diamètre de 1m20, le futur gazoduc qui reliera Cuvilly (Oise) à Voisines (Haute Marne), traversera 3 régions (Picardie, Ile-de-France, Champagne-Ardenne) et 5 départements (Oise, Seine-et-Marne, Marne, Aube, Haute-Marne).
Les travaux ont commencé le 17 mars à Dierrey-Saint-Julien (Aube) pour remonter vers le Nord jusqu’à Cuvilly. La mise en service de ce tronçon est prévue à l’automne 2015. Les travaux entre Dierrey et Voisines débuteront quant à eux à la mi 2015 pour une mise en service courant 2016. Le chantier de construction mobilise plus de 600 personnes, répartis sur plusieurs « cirques » de pose. Sur une parcelle donnée, les opérations ont une durée de l’ordre de 3 à 6 mois.
Le gazoduc « Arc de Dierrey » représente un investissement estimé à 619 millions d’euros1 dont 95 millions d’euros (soit environ 15 % du budget alloué au projet) qui devraient être injectés dans la vie économique locale (sous-traitance locale, fournitures et matériaux, hébergement…).
« L’Arc de Dierrey » fait partie d’un vaste programme de développement du réseau de transport dans le Nord et l’Est de la France pour renforcer la flexibilité du réseau et accueillir les nouveaux flux de gaz en provenance du terminal méthanier de Dunkerque dont la mise en service est prévue en 2015."
Et c'est pourquoi, je croise régulièrement cette grande saignée dans la terre de Brie !
Sur la partie droite, il y a un long chemin de bois fait de milliers de madriers où circulent les engins de chantier. Sur la partie gauche, le long tuyau de métal sera enterré.
Chantier impressionnant ! Et ceci d'autant plus que dans quelques mois on ne s'en rendra même plus compte ! 
Mardi 9 septembre, j'ai remonté le long serpent de terre sur une vingtaine de kilomètres et voici ce que cela donne en images.





















De Doucy à Courgivaux, voilà le chantier !
On peut même remarquer que le tracé évite les multiples petits bois qui égayent notre belle campagne. La "bête" passe aussi sous des rivières et même sous le... Vélorail du Haut Morin !

dimanche 31 août 2014

Le Tour de Foot, c'est fini...

Et oui, les meilleures choses ont une fin et notre Tour de France s'est terminé mardi 26 après presque 4100 kilomètres de vélo (4073 km à mon compteur), tout cela en 30 étapes. Nous avons franchi une quinzaine de cols dont celui de La Bonette qui culmine à plus de 2800 mètres ! Nous avons parcouru 41 départements français (dont les deux départements corses) et fait une incursion en Suisse.
Bien sûr, après une journée de repos, je me suis remis au... vélo dès jeudi !
Laurence s'étant fait voler son beau vélo Bianchi (Si quelqu'un le voit sur une brocante ou sur un site de vente, qu'il m'appelle...) à Mazamet, dans le garage d'un hôtel, nous avons ressorti le tandem dès jeudi.
Et puis, j'ai remonté de la cave son vélo Raleigh, le premier cadeau que je lui ai offert (elle aurait dû se méfier...), je l'ai remis en état et ça nous a rappelé notre jeunesse.
J'ai également repris mes petites habitudes en allant cueillir des mûres vendredi.
J'en ai ramassé près de 2kg, suffisamment pour faire 6 pots de confitures !
Pour cela, j'utilise la recette suivante :
Pour un kilo de mûres, il faut 750g de sucre et 40 cl d'eau.
Je fais un sirop avec le sucre et l'eau que je porte à ébullition  pendant une dizaine de minutes.
Ensuite, j'ajoute les mûres et je laisse cuire, en touillant, en touillant... pendant 40 à 45 minutes.
Petite astuce , car je n'aime pas trop trouver des mûres entières dans ma confiture, à mi-cuisson, je mets un bon coup de mixeur dans ma mixture. Et elle est délicieuse ma confiture (sans me vanter..).
Des vacances bien remplies, non ?

lundi 28 juillet 2014

Le Tour de Foot, c'est parti mon KIKI !

  J'en ai peu parlé ici, mais ça y est ! c'est aujourd'hui le départ de notre Tour de France des clubs de foot de Ligue 1 !
 

 Vous pourrez (certainement) suivre notre périple sur Facebook ! On n'arrête pas le progrès. 


dimanche 27 juillet 2014

Voyage vers la Normandie (5) : Retour en Brie

VENDREDI 18 JUILLET 2014
Nous reprenons la voie verte vers Evreux par ce chaud vendredi de juillet.
La DDE est facétieuse par ici.
Peu avant Evreux, nous quittons la voie verte pour emprunter de petites routes qui devraient nous mener tranquillement vers la vallée de la Seine.
Hélas, dans une descente caillouteuse, mon pneu avant éclate ! Un automobiliste sympathique m'aide à trouver un coin tranquille pour réparer.
Il m'a d'abord fallu décharger la machine, puis démonter la roue avant d'en retirer pneu et chambre à air. Il n'y a rien à sauver ! Heureusement, en plus des chambres, j'ai prévu 2 pneus de rechange.
Après une vingtaine de minutes d'arrêt, nous reprenons notre chemin, passant près de l'aéroport d'Evreux.
Nous arrivons bientôt au pays de Claude Monet.
Il nous faut d'abord franchir l'Eure.
Nous faisons halte avant de quitter la vallée. Nous pensons qu'il vaut mieux avoir le ventre plein pour grimper la côte qui nous attend.
Ca y est, le sommet est franchi !
Rapidement, nous traversons Vernon, puis la Seine pour nous retrouver sur la route de Giverny.
Un arrêt s'impose chez l'inventeur de l'impressionnisme.
Et nous faisons ici, par ce bel après-midi caniculaire, la seule visite "culturelle" de ce voyage.
Encore un jardin EXTAORDINAIRE !































Sans commentaire : 
le plaisir des yeux...
Et bien sûr la traditionnelle photo des touristes japonaises...
Et aussi la non moins traditionnelle glace de nos voyages estivaux.
Il nous faut maintenant songer à rentrer et le choix est difficile : 
- remonter vers le nord (vers Gisors) pour éviter la banlieue d'Ile de France mais rallonger considérablement le parcours ?
- "foncer" plein Est mais se coltiner les villes de la vallée de la Seine (Mantes la Jolie, Meulan, Cergy Pontoise...) ?
Finalement, c'est une solution médiane que je choisis, en espérant atteindre avant la nuit un camping su côté de l'Isle Adam.
A la sortie de Gasny, nous empruntons donc la route des crêtes qui doit nous mener au travers du Vexin français vers Marines et Auvers sur Oise.
Hélas, je rate une petite route sur la gauche... GRRR... et nous nous retrouvons à nouveau dans la vallée de la Seine. Ah ! Les petites routes de SEine et Oise !
Je suis un peu "colère" et honteux. Heureusement Laurence assure à merveille son rôle de "co-pilote" et nous prenons la route que je ne voulais pas prendre.
Ainsi, nous traversons Mantes la Jolie, Meulan (où je me trompe de route, encore une fois... re GRRRRR) mais grâce à un cycliste sympa, nous montons sur le plateau de l'Hautil avant de redescendre vers Cergy où nous trouvons refuge, l'orage menace, dans un hôtel "Première classe" : OUF !

SAMEDI 19 JUILLET 
 Par ce petit matin gris, nous empruntons la voie verte Paris Londres à Pontoise. 
Sur l'Oise, nous pouvons admirer les rameurs sur les flots calmes. Ils vont presqu'aussi vite que nous !
Nous arrivons bientôt à Auvers sur Oise, village où Vincent Van Gogh passa les dernières semaines de sa vie.
Ici aussi, il y a beaucoup de touristes japonais mais pour notre part, nous nous contenterons de cette statue du peintre. C'est le dernier jour de notre voyage et nous avons quand même un peu hâte de rentrer.
Je photographie  rapidement l'église rendue célèbre par Van Gogh.
Nous ne terminerons pas en petit train...
...mais bien sur nos belles machines... et c'est un peu assoiffés que nous faisons une dernière pause dans un bistrot de Rebais (à 10 km de la maison) car maintenant on ne peut même plus remplir nos gourdes dans certains cimetières de la Brie qui restent désespérément fermés. 
Nous retrouvons également les routes de Seine-et-Marne et, disons-le, ce sont les pires que nous ayons empruntées durant ces 6 jours de voyage. Les meilleures furent certainement celles de l'Eure : un vrai bonh'Eure !