1959

1959

lundi 18 juillet 2016

Laurence : Premier 200

 Depuis longtemps, elle en rêvait (Même pas vrai !), le samedi 9 juillet, elle l'a fait ! Elle aurait pu le faire une semaine plus tôt, mais non, c'est le samedi 9 juillet qu'elle l'a fait. 
Destination Château-Landon, au sud de la Seine et Marne. Départ à 6H et quart : Les journées sont longues en cette saison, aussi avons-nous tout le temps de parcourir cette longue distance avant la tombée de la nuit (Historiquement, nous sommes pile dans la définition des Audax cyclistes : "Le 12 juin 1897, 12 cyclistes italiens tentaient à vélo le raid Rome-Naples (230 km), entre le lever et le coucher du soleil. Neuf réussirent, leur tentative fut qualifiée d'audacieuse (« Audax » : traduction latine du qualificatif audacieux). Ceci donna lieu à de nombreuses sorties en groupe et contribua ainsi à la naissance du mouvement cyclotouriste". Source Wikipédia), en prenant le temps de bien nous arrêter pour manger, se décontracter les muscles, prendre un peu de repos et simplement déguster ces 200 bornes qui s'offrent à nous.
Le premier arrêt, nous le faisons à Meigneux au PK35. Nous quittons ici les routes qui nous sont familières pour d'autres qui le sont moins.
Et le parcours choisi nous fait rouler sur de petites routes fort agréables.
De vieilles demeures se cachent dans la verdure ce qui nous permet quelques pauses touristiques.
Clic-clac, c'est dans la boite !
Un vieux manoir qui...
...jouxte une vieille abbaye ruinée.
Ici aussi les éoliennes semblent les mal venues.
 Et puis nous franchissons la Seine, notre moyenne de route est légèrement supérieure à 17km/h, ce qui nous assure de rentrer avant la nuit.
Cette bizarre petite chapelle, entre le village de La Tombe et Misy sur Yonne m'avait déjà surpris lors d'une incursion dans les parages voici quelques semaines.
Je suis allé chercher des renseignements sur l'excellent site "Petit patrimoine" et j'ai trouvé ceci :
 "Cette Chapelle, dédiée à Saint André, était en réalité un caveau familial où reposaient les ancêtres du Marquis de Sinety.
La forme de l'édifice est inspirée par les bulbes d'Europe et de Russie qui avaient séduit le Marquis pendant les campagnes de Napoléon.
En grès, briques et ciment, de 1827, elle est située route de la Tombe. Chapelle à l'abandon."
 Voici donc une énigme résolue.
 C'est ici que nous franchissons l'Yonne pour rouler vers Egreville, Lorrez le Bocage et la vallée du Loing.
 Montmachoux le nom est joli...
 ... et les petites routes aussi qui nous permettent de découvrir des lieux que nous ne connaissons pas : il en reste encore dans ce sud de la Seine et Marne !
 A Egreville, nous faisons un nouvel arrêt (après un arrêt précédent pour remplir les gourdes dans un cimetière bien sûr !) pour acheter du pain car nous avons choisi  de pique-niquer aujourd'hui.
Nous pouvons voir dans ce village une splendide halle qui ressemble à celle de Milly la Forêt.
Jolie charpente...
..et jolie toiture !
Avant notre pause casse-croûte, nous passons au pays des Branleurs. Laurence me dit que c'est aussi une danse...

 Et puis des ruines, encore des ruines !
Il est à peine midi quand nous trouvons un endroit sympa pour le pique-nique. Nous sommes à la sortie de Dordives, pour une petite incursion dans le département du Loiret, à la base nautique où seuls quelques pêcheurs s'adonnent à leur passe-temps.
Le repas est copieux et nous permet de recharger les accus.
Pour ma part, je me plonge dans la carte, une vieille manie, pour peaufiner la fin de notre randonnée et repérer les petites routes qui peuvent nous assurer un retour agréable.
Il nous reste peu de distance pour atteindre le but de cette balade, nous roulons dans la vallée du Loing qui fut inondée voici quelques semaines.
Château Landon apparait sur son éperon rocheux. Bientôt nous serons sur le chemin du retour !
Il va nous falloir monter là-haut. 

Heureusement, malgré la pente, nous montons tranquillement grâce à de petits braquets.
Dans le village, très calme, ce n'est pas cette belle devanture qui nous intéresse mais plutôt l'un des bistrots où nous comptons bien nous désaltérer un peu.
Après l'effort, le réconfort !

Il y a dans l'air comme un petit avant-goût de vacances, non ?
Nous allons repartir vers la vallée du Loing pour franchir cette rivière à Souppes/Loing puis remonter sur un beau plateau par une des rares bosses de cet itinéraire, ce n'est pas une étape de montagne aujourd'hui !
C'est une autre petite rivière fort belle elle aussi qui nous accueille maintenant : Le Lunain.
Les villages sont tous très charmants et les routes calmes !
En suivant le Lunain, nous revenons vers le canal du Loing.
A partir de maintenant nous revenons sur des terres que nous connaissons mieux.
Ainsi passons-nous devant le musée du vélo de Moret sur Loing où nous ne nous arrêtons pas.

Nous continuons vers le confluent du Loing et de la Seine à Saint Mammès où nous retrouvons le pays des mariniers.

Le souvenir de la grande crue de 1910 est présente par cette petite plaque à 2 mètres environ au dessus de la rue.
 Il fait très chaud et avant d'attaquer la  montée qui nous permettra de quitter la vallée de la Seine, nous faisons un nouvel arrêt bistrot où un ancien coureur cycliste, que la soif a dû faire souffrir depuis le début de cette chaude journée, fait le spectacle, dans le genre brève de comptoir.
"Mon vélo a plus de cinquante ans. Je l'ai depuis que je suis jeune."
"Depuis que je suis à la retraite, je m'ennuie, qu'est-ce que je m'ennuie !"
"Tu ferais mieux de nous dire ce que tu n'as pas fait, plutôt que ce que tu as fait.
- Quoi, ce que j'ai pas fait... Manoeuvre, ça, manoeuvre, j'ai jamais fait."
Le type est gentil, le moment... récréatif. Une belle journée de vacances, en somme !

Il nous reste moins de 70 kilomètres, en passant par la forêt de Villefermoy où nous faisons un nouvel arrêt pour casser une petite croûte, par le cimetière de la Chapelle Gauthier où nous remplissons une dernière fois nos bidons.
A Chenoise nous reprenons la même route que le matin pour revenir à notre point de départ. Et dans la forêt de Jouy, nous nous arrêtons une dernière fois pour terminer notre ravitaillement. Aujourd'hui, nous ne ramenons aucune banane, aucun sandwich, aucune pâte de fruit à la maison : c'est rare.

     BRAVO !

Enfin son compteur affiche le nombre tant attendu ! Laurence fait maintenant partie du "Club des 200". Lolo est une Audaxieuse...
Dire que certaines personnes ne feront jamais, même durant toute leur vie, une telle distance sur cette belle machine appelée Vélo !
 Il est 21H15 et, pour finir, à quelques hectomètres de la maison, cette réclame, ma réclame préférée, nous met en joie.
Sonia a-t-elle fait du vélo cette semaine ?